Cerro Rico

Titre : Cerro Rico

Auteur : Thierry Berlanda

Édition : Du Rocher

Parution : Le 29 mai 2019

Nombre de pages : 484

Les principaux monopoles privés de la planète réalisent jour après jour leur projet d’emprise totale.
Les informations que Dupin publie dans les quelques médias qui échappent encore à leur contrôle, gênent à peine leur expansion… jusqu’au jour où il révèle un plan illicite d’acquisition de la plus importante réserve de lithium, en Bolivie.
Jane Kirpatrick, l’âme du cartel, déclenche alors son agent le plus redoutable, Jacques Salmon alias le Python, afin d’anéantir le journaliste et son réseau d’informateurs clandestins.
Seule Justine Barcella, qui formait autrefois avec Salmon un commando de liquidateurs, pourrait le contrer. Mais elle se voue désormais à sa vie d’institutrice dans un village toscan. Décidera-t-elle de revenir dans le jeu ? La réponse semble celée dans les entrailles du Cerro Rico.
Un techno-thriller implacable, mené de main de maître jusqu’à l’imprévisible dénouement.

Tout d’abord, je souhaite remercier les Éditions du Rocher et BePolar pour l’envoi de ce roman.

Avec ce roman, j’ai découvert un genre littéraire, le techno-thriller. Une histoire futuriste sur fond technologique. Je tiens à préciser qu’il s’agit du troisième tome d’une trilogie, et malgré le fait que je n’ai pas lu les précédents tomes, avec juste la lecture des résumés des précédents, je n’ai pas été trop perturbé dans ma lecture.

J’ai un sentiment assez partagé avec cette lecture, j’ai bien aimé, c’est passionnant, le rythme est soutenu et les personnages très intéressants. En effet, Thierry Berlanda, ne nous laisse pas vraiment reprendre notre souffle, au fil des chapitres la tension monte progressivement et avec elle le besoin de savoir la suite. J’ai bien aimé les personnages, notamment Justine, Joséphine et son fils.

Toutefois, ce qui me laisse perplexe c’est le côté technologique, je dois avouer qu’il y a pas mal de chose que je n’ai pas comprises. Je pense que pour apprécier ce roman, il faut avoir tout de même un peu d’expérience en lecture. L’autre chose m’ayant dérangée, mais là pour le coup c’est vraiment un avis personnel, c’est la vision que propose l’auteur de l’avenir de l’humanité. J’ai trouvé que s’était tellement déshumanisé que cela m’a perturbé. Après comme je viens de le dire, pour le coup, il s’agit que de mon avis personnel. Même si je pense que le tout technologique peut faire pencher le monde du côté obscur j’essaye de voir un avenir optimiste pour notre planète.

Du coup, j’ai un avis mitigé pour ce roman, je pense néanmoins lire quand j’aurais un peu de temps, les deux premiers tomes avant de relire celui-ci.

Ma note : 07 / 10

Chronique initialement parue le 10 juin 2019


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s