L’homme Rune

Titre : L’Homme Rune

Auteur : Peter V. Brett

Édition : Milady

Titre original : The Painted Man

Traducteur : Laurent Queyssi

Parution le : 18 novembre 2011

Nombre de pages : 672

Il y a parfois de très bonnes raisons d’avoir peur du noir…
Dans le monde du jeune Arlen, dès que le soleil se couche, les démons sortent de terre et dévorent les êtres vivants. Le seul espoir de survie : s’abriter derrière des runes magiques qui repoussent ces monstres et prier pour qu’elles tiennent jusqu’aux premières lueurs de l’aube. Seule une poignée de Messagers bravent la nuit au péril de leur vie pour relier les hameaux dont les habitants ne s’éloignent jamais.
Mais lorsqu’une terrible tragédie le frappe, le jeune Arlen décide qu’il ne veut plus vivre dans la peur : il quitte sa ferme et part sur les routes en quête d’un moyen de se battre contre les démons et de les vaincre.

Tout d’abord, il s’agit du premier livre en version numérique que je lis. J’ai toujours eu peur de perdre le charme de la lecture avec un livre dans les mains, et même si effectivement ce n’ai pas la même chose, il y a quand même quelques avantages. Je l’ai lu sur mon téléphone, donc je l’ai tout le temps avec moi et le soir dans le lit, pas besoin de lumière pour lire, ma femme était ravie.

Passons donc à ce que j’ai pensé de ce premier tome de cette série, « L’Homme Rune ». J’ai vraiment apprécié l’univers créé par l’auteur, il nous fais découvrir un monde qui se situe à une époque médiévale, mais qui a connu une période plus évoluée, « l’âge de la science », mais qui à péricliter à cause des démons. Dans cette univers, à part les démons, il n’y a pas de créatures fantastiques ou du même genre. Par contre ce que j’aime beaucoup dans ce genre de roman, c’est que la magie tient un rôle important à travers les runes, des symboles de protection capables de repousser les monstres. Les villes, villages et les espaces sont vraiment bien décrits et l’on s’imagine facilement les traverser avec l’un ou l’autre des personnages.

En parlant des personnages, l’auteur nous fais suivre les aventures de 3 personnes, assez différentes les unes des autres et qui, même si l’on se doute qu’à un moment ou un autre leurs destins seront liés, ne à priori  pas destinés à se rencontrer. Tout d’abord, il y a Arlen, qui suite à une tragédie décide de quitter son village et sa famille pour trouver un moyen d’affronter les monstres. Ensuite, il y a une cueilleuse d’herbes du même âge qu’Arlen et un jongleur qui est lui un peu plus jeune. Nous suivons ces 3 là pendant plusieurs années, ce qui je trouve est intéressant, car l’auteur développe parfaitement leurs caractères. Je me suis vraiment attaché à ces personnages et en venait même à attendre qu’une seule chose, c’est le croisement de leurs destinés et comment cela allait être mené par l’auteur.

Pour l’histoire, il s’agit donc d’un monde qui doit survivre malgré le fait que toutes les nuits, les démons sortent de leur « Cœur » pour dévorer le moindre humain qui ne serais pas à l’abri des runes. Les hommes ont perdus à travers les siècles, les moyens de se défendre et de combattre ces démons, ils sont donc contraints de se réfugier derrière leurs runes de protections et du coup, de vivre en permanence dans la peur de la nuit. Notre jeune Arlen, lui en a marre d’avoir peur et part à la recherche d’anciennes runes capable d’aider les hommes à se battre contre les démons.

Sincèrement, je me suis demandé au début de ma lecture, s’il ne s’agissait pas d’un livre un peu pour les jeunes ados, mais en fin de compte pas du tout, on peu le lire vraiment à tout âge. L’auteur nous prouve qu’il ne faut pas s’arrêter systématiquement à la première impression que l’on peu se faire des gens et il y a de belles morales tout au long du livre. C’est pour moi un coup de cœur, et j’ai hâte de lire la suite, cette fois en format papier, avec un bon livre qui sent bon le papier. Bref je vous le recommande.

Ma note : 08/10

Chronique initialement parue le 3 septembre 2015


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s