Ad-diction

Titre : Ad-diction

Autrice : Guilhaine Chambon

Édition : Le Lys Bleu

Parution : Le 29 septembre 2020

Nombre de pages : 264

Ce livre nous plonge au cœur de la vie d’une femme, Marthe, la soixantaine.
Une vie banale, une fille qui représente beaucoup pour elle. Tout va basculer le jour où elle tombe dans la lecture comme d’autres dans la drogue. Elle qui ne lisait pas va se découvrir une passion pour les livres, en trouvant par hasard L’écume des jours de Boris Vian abandonné sur un siège du métro.
À partir de ce jour, sa passion va grandir et prendre une part démesurée dans sa vie.
Comme toute addiction, la lecture a aussi des effets pervers. Un jour, elle décide sur un coup de tête de voler deux livres à fort tirage dans une librairie pour les jeter à la poubelle.
C’est le début d’un engrenage plutôt kafkaïen avec condamnation du tribunal, obligation de se soigner, psy et groupe de paroles…
Ce livre nous fait basculer insensiblement dans un univers surréaliste et angoissant et se situe dans la lignée de Kafka et Boris Vian.

Oh qu’il est difficile pour moi de faire cette chronique. Je m’explique depuis ma lecture de Résultat des courses , nous avons beaucoup échangé avec Guilhaine, jusqu’à devenir des amis. Alors lorsqu’elle m’a demandé de lire ses premières ébauches de son second roman Ad-Diction j’étais super content. À partir de là, j’ai vu l’avancé de ce roman jusqu’à sa finalisation, je l’ai relu dans sa presque dernière version et j’ai suivi son chemin vers une maison d’éditions. C’est donc un peu compliqué d’émettre un avis objectif sur un roman que l’on a vu murir et grandir jusqu’à devenir l’objet que vous allez avoir la chance de tenir dans vos mains. Mais bon on va essayer.

Ad-Diction où de savoir si la passion qui nous anime tous, moi et vous qui me lisez ici, la lecture est une drogue pour laquelle nous pouvons être atteint d’addiction et de manque. Bon moi tout de suite je vous dit que oui, pour moi la lecture est une vraie drogue mais je ne vais pas me plaindre. Dans ce roman, il s’agit de Marthe, une petite dame ayant découvert la lecture sur le tard mais qui est tombée complètement dedans grâce à L’écume des jours de Boris Vian, rien que çà. Alors quand à la suite d’une petite bêtise un juge vient lui signifier qu’elle est atteint d’une addiction sévère à la lecture et que pour guérir elle va devoir faire un séjour dans une clinique spécialisée et participer à des groupes de paroles, rien ne va plus.

J’ai vraiment apprécié cette lecture et la manière dont Guilhaine Chambon traite l’addiction avec un regard léger et une plume plein d’humour. Suivre Marthe dans ses pérégrinations fut vraiment un plaisir. Et partager avec elle cette passion dévorante qu’est la lecture fut jubilatoire. Les personnages sont attachants, on ne s’ennuie pas une seconde. La plume de Guilhaine est simple et efficace, c’est un très bon roman que je ne peux que vous conseiller.

Ma note : 10 / 10

Chronique initialement parue le 26 novembre 2020


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s