Ne le dis à personne …

Titre : Ne le dis à personne …

Auteur : Harlan Coben

Édition : Pocket

Titre original : Tell no One

Traductrice : Roxane Azimi

Parution : Le 25 janvier 2007

Nombre de pages : 431

Imaginez … Votre femme a été tuée par un serial killer. Huit ans plus tard, vous recevez en e-mail anonyme. Vous cliquez : une image … C’est son visage, au milieu d’une foule, filmé en temps réel. Impossible, pensez-vous ? Et si vous lisiez Ne le dis à personne… ?

Ce thriller d’Harlan Coben, faisait parti de ma PAL de septembre. C’est le premier livre de cet auteur que j’ai l’occasion de lire, même si j’en avais entendu pas mal parler avant. J’ai été attiré par ce livre grâce à sa quatrième de couverture, qui tout de suite nous promet une incroyable intrigue. Comment une femme décédée 8 ans auparavant peut apparaître sur une caméra de surveillance ? Il faut avouer que côté mystère ce n’est pas mal.

Harlan Coben, nous livre un roman écrit à la première personne. C’est le Docteur Beck, donc le veuf, qui nous raconte son histoire. Dans un premier temps, cela a été assez perturbant pour moi. Je n’ai pas trop l’habitude de cette façon de lire. Mais pour le coup, nous sommes plongés dans l’intrigue, on est avec le personnage. Une des choses que j’ai adorée, c’est qu’il ne se lasse pas de nous donner sons avis sur son ressenti, ses émotions, quitte à se traiter de fou ou à faire de l’auto-dérision. Cela apporte une touche d’humour, à un roman qui sommes toute n’a rien de drôle. C’est très original. Il y a très peu de temps mort dans ce livre, et ceux que l’on peut trouver son bien utilisés, ils nous permettent de souffler. L’intrigue est passionnante, et même si l’on peut avoir quelques doutes sur la conclusion de l’histoire, jusqu’à la dernière page on est surpris. C’est le gros atout de ce thriller, on va de rebondissements en rebondissements, c’est génial.

Les personnages, sont très bien traités par l’auteur, surtout comme j’ai pu le signaler, le docteur Beck, on vit l’histoire avec lui, on est surpris en même temps que lui, on a peur avec lui. Je me suis même surpris à avoir la sensation d’être essoufflé comme lui. Les autres personnages, ont chacun leur importance, personne n’est mis de côté et l’on arrive facilement à comprendre les différents points de vus.

Bref pour moi c’est un coup de cœur, j’ai adoré cette lecture, et je compte bien me trouver d’autres romans d’Harlan Coben. Lesquels me conseillerez-vous ?

Ma note : 09 / 10

Chronique initialement parue le 15 septembre 2015


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s