L’œil du chaos

Titre : L’œil du chaos

Auteur : Jean-Marc Dhainaut

Édition : Taurnada

Parution : Le 8 juillet 2021

Nombre de pages : 256

Tandis qu’une canicule sans précédent frappe l’Europe, Théo, un jeune lycéen de 17 ans, est terrifié quand il réalise que les photos qu’il vient de faire dévoilent l’horreur et le chaos 21 jours à l’avance…
Mais personne ne le croit. Et lorsque, partout dans le monde, le courant disparaît, les avions s’écrasent et que toutes les cloches des chapelles et des églises se mettent à sonner inexplicablement, il est déjà trop tard.
Théo est alors loin d’imaginer l’incroyable mission de survie et d’espoir que le destin lui réserve.

Un thriller d’anticipation à la frontière du réel, percutant et chargé d’émotions.

Une nouvelle fois, je tiens à remercier Joël des éditions Taurnada pour l’envoi de ce roman. Le premier que je reçois de leur part dans la collection « L’ombre des mots » qui est axée sur le fantastique.

Avec L’œil du chaos, nous sommes face à un roman d’anticipation sur le thème catastrophe naturelle. Ici tout part d’une canicule exceptionnelle qui ensuite déclenche une multitude de phénomènes dont j’avoue ne pas avoir tout compris. Comme dans la plupart de ces romans ou des films du genre, l’homme confronté à cette situation perd toute son humanité et nous avons droit à pillages, meurtres, le chacun pour soi… Par contre, l’originalité vient de Théo et de son appareil photo prédisant l’avenir 21 jours en avance.

Je n’ai pas du tout été convaincu par ce roman. Tout d’abord, j’ai eu un mal fou à rentrer dans l’histoire. Si le personnage de Théo est plutôt intéressant, tous les premiers chapitres sont pour moi très lourds, l’auteur casse son histoire en venant sans arrêt insister sur les catastrophes, j’ai eu l’impression que c’était une surenchère à chaque fois. Cela m’a fait perdre le fil régulièrement et ça casse le rythme de l’histoire de Théo. Heureusement, passé les premiers chapitres et l’arrivée de Drazic, le rythme devient plus intéressant et j’ai pu enchaîner les pages.

Le final et les explications ne m’ont absolument pas permis de me faire un avis plus positif sur ce roman. Je trouve que le tout est un peu trop tiré par les cheveux, même pour du fantastique. Et quel dommage de ne pas avoir plus insisté sur l’appareil photo et son petit pouvoir, c’est à mon sens sous exploité alors que c’est la meilleure idée de ce livre.

Je suis pourtant assez fan de ce genre de lecture généralement mais là, cela ne l’a pas fait. Manque de profondeur, vouloir toujours rajouter des catastrophes sur des catastrophes, des personnages assez lisses et un manque de psychologie ont fait que ce roman est pour moi une déception.

Dans le même genre et lu récemment, je ne peux que vous conseiller de lire le très bon roman de Claire Holroyde, La comète.

Ma note : 03 / 10

Chronique initialement parue le 6 août 2021


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s