La confidente des morts

Titre : La confidente des morts

Autrice : Ariana Franklin

Édition : 10 / 18

Titre original : Mistress of the Art of Death

Traducteur : Vincent Hugon

Parution : Le 19 mars 2015

Nombre de pages : 528

Cambridge, 1171. Un enfant a été massacré dans des conditions atroces et les Juifs, désignés comme boucs émissaires, ont été forcés de se retirer dans le château seigneurial afin d’éviter un lynchage en règle. Henri, roi d’Angleterre, ne voit pas ces événements d’un très bon œil. Le véritable assassin doit être trouvé, et rapidement. Un enquêteur de renom, Simon de Naples, est dépêché depuis le continent et débarque en ville accompagné d’un Maure et d’une jeune femme, Adelia Aguilar, spécialisée dans l’étude des cadavres… Un savoir-faire qu’elle devra garder secret si elle veut éviter d’être accusée de sorcellerie.

Quelle belle surprise qui trainait dans ma pile à lire depuis pas mal de temps. Après plusieurs semaines de lectures nord américaines et pas mal de romans en auto-éditions, j’ai eu envie de me replonger dans un genre que j’apprécie beaucoup, les romans policiers et quoi de mieux que d’associer ce genre à l’histoire de l’Angleterre du XIIème siècle et des Croisades. Ce fut donc une belle surprise après avoir passé plusieurs semaines sur un roman plutôt décevant.

J’ai vraiment apprécié l’intrigue que l’auteur nous propose, des meurtres d’enfants, la communauté juive condamnée injustement, un grand nombre de coupables potentiels et un trio d’enquêteurs hors du commun, un juif spécialisé dans ce genre d’affaire, une femme médecin des morts et son protecteur sarrasin. Imaginez bien ce drôle de trio en plein milieu de l’Angleterre profonde, à Cambridge.

Sans grande surprise, j’ai trop aimé tout le côté historique qui est vraiment très bien documenté. L’histoire de l’Angleterre de Henri II qui est le premier roi à avoir muni le pays de véritable lois et à s’affranchir de l’ordalie ou au « jugement de Dieu ». J’ai d’ailleurs adoré la fin du roman. Toute l’histoire sur les croisades est également super intéressant sans être trop mis en avant. Par contre la vie dans une ville du XIIème siècle avec les différents que l’on peut imaginer entre les classes de la société et les religions.

J’ai trouvé le rythme du roman vraiment très prenant et très addictif, une fois que je suis rentré dedans j’ai enchaîné les pages et les chapitres pour arriver au bout et connaitre le dénouement. Je dois avouer que j’ai très vite soupçonné le coupable mais cela ne m’a pas vraiment dérangé car ce qui me tenait en haleine était plus le déroulé de l’enquête et la menace pesant tout le long sur différents protagonistes.

Ce fut vraiment une belle découverte livresque et je lirais prochainement les autres aventures de la Confidente des morts. Je conseille ce roman à tous les passionné de policier et d’histoire médiévale.

Ma note : 08 / 10

Chronique initialement parue le 1er novembre 2017


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s