Le Troisième Jumeau

Titre : Le Troisième Jumeau

Auteur : Ken Follet

Édition : Le Livre de Poche

Titre original : The Third Twin

Traducteur : Jean Rosenthal

Parution : Le 6 octobre 1998

Nombre de pages : 572

Comment de vrais jumeaux, dotés du même code ADN, peuvent-ils être nés de parents différents, à des dates différentes ? C’est pourtant ce qui arrive à Steve, brillant étudiant en droit, et à Dennis, qui purge une peine de prison à vie. Pour s’être intéressée de trop près à cette impossibilité biologique, Jeannie Ferrami, jeune généticienne de Baltimore, va déchaîner contre elle l’Université et la presse, cependant que Steve, dont elle est éprise, est accusé de viol, sa victime l’ayant formellement reconnu … Une seule hypothèse : l’existence d’un troisième jumeau. En s’orientant vers cette piste étrange, Jeannie ne se doute pas qu’elle touche à de formidables secrets, qui impliquent les plus hautes sphères de l’administration américaine.

Ce roman, fait parti de ma PAL de septembre, je l’ai acheté récemment car j’ai été intrigué par le titre, plus que par le résumé. C’est mon premier roman de Ken Follett et le plus récent thriller que j’ai lu. J’ai tout de suite été pris dans l’histoire, et j’ai eu du mal à le refermer quelques fois. Il y a plein de rebondissements, et même si l’on se doute rapidement de la fin, on ne s’attend pas à la façon d’y parvenir.

Ce roman, nous plonge dans un thriller basé sur la génétique, l’ADN et les jumeaux. On sent que l’auteur à fait pas mal de recherche sur le sujet, mais il faut dire aussi que c’est un thème pas mal abordés ces dernières années, que se soit au cinéma ou en livre. Nous n’apprenons rien de spécial et il n’y a rien qui révolutionne le genre. Après, il y a pas mal de préjugés abordés, tout au long de ce livre, mais pour aucun d’entre eux, le développement n’est assez poussé. La quatrième de couverture, nous parle de secrets impliquant les plus hautes sphères de l’administration américaine, on en ai quand même assez loin. Il n’y a pas non plus de scénario du complot ou autre.

Pour les personnages, il y a tout d’abord Jeannie Ferrami, brillante généticienne fraîchement débarquée dans une université, cette fille est intéressante, mais je la trouve par moment assez exaspérante et plein de préjugés. Et Steve quant à lui est pour moi le personnage le plus intriguant de ce livre mais pour lequel j’aurais vraiment aimé plus de développement. Quant aux personnages secondaires, ceux qui ont le rôle de méchants, sont un peu facile. C’est le genre pour résoudre un problème, je passe un coup de fil, et on en sais pas plus.

Bref, c’est un bon thriller, mais sans plus. Ce que je trouve assez préjudiciable à ce livre, c’est sa quatrième de couverture, qui en dit un peu trop et en plus qui sur-vend le roman.

Ma note : 06 / 10

Chronique initialement parue le 9 septembre 2015


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s