Ici finit le monde occidental

Titre : Ici finit le monde occidental

Auteur : Matthieu Gousseff

Édition : La Manufacture de Livres

Parution : Le 24 septembre 2020

Nombre de pages : 364

À Brest, Atlantest est un laboratoire pharmaceutique mystérieux. Au sein du bâtiment B2, des tests sont organisés en partenariat avec l’armée pour mettre au point un nouveau patch contre la fièvre et d’autres substances aux finalités moins louables. Mais la tête de cette entreprise, Thierry Lorentz a fui. Et avant de disparaître, il s’en est pris au ministre de l’Économie et au secrétaire général d’un grand syndicat. Maintenant nombreux sont ceux prêts à tout pour mettre la main sur lui.
Dans ce roman noir fantasque, Matthieu Gousseff orchestre une valse trépidante pour souris, médecins, marins russes, spécialistes animaliers, militaires et investisseurs de tous bords. Et c’est ainsi que vacille notre monde occidental.

Un nouveau roman sorti sur ce mois de septembre. Et cette fois, il s’agit d’un roman de chez La Manufacture de Livres que je remercie beaucoup pour leur confiance. « Ici finit le monde occidental » est le premier roman de Matthieu Gousseff.

Que penser de ce livre ? Alors là franchement, je ne sais pas trop. Je n’ai eu aucun mal à le lire mais voilà, je ne sais pas. C’est un roman qui a un côté très loufoque. J’ai trouvé que cela partait dans tous les sens avec des moments difficiles à suivre mais au final j’ai pris pas mal de plaisir avec ce roman.

C’est un roman qui montre le mauvais visage de notre société soit disant évoluée, technologique et bien pensante. Je n’ai pas adhéré au fond, à l’histoire, de ce roman même si le message que je pense à voulu faire passer l’auteur me parle, j’en suis assez sensible.

Concernant l’écriture je dois avouer que par moments il y avait des passages un peu trop techniques pour moi mais à côté de ça, c’est un roman qui se lit bien. Au fil des pages l’envie de savoir la suite grandissait.

Voilà, une lecture plutôt bizarre pour moi mais malgré tout, une expérience que je suis content d’avoir faite.

Ma note : 06 / 10

Chronique initialement parue le 3 octobre 2020


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s