L’endroit le plus dangereux du monde

Titre : L’endroit le plus dangereux du monde

Autrice : Lindsey Lee Johnson

Édition : JC Lattès

Traductrice : Elisabeth Peellaert

Titre original : The Most Dangerous Place on Earth

Parution : Le 29 mars 2017

Nombre de pages : 384

Dans une communauté californienne idyllique, au nord de San Francisco, une jeunesse privilégiée, cruelle et vulnérable est livrée à elle-même en l’absence de parents qui ont démissionné de leur rôle. Huit adolescents vivent dans un monde virtuel, coupés de la réalité par leur addiction à Facebook et autres réseaux sociaux. Ils évoluent dans un faux paradis ou tous les dangers sont en embuscade : l’alcool, la drogue, le sexe. Seule Molly, leur professeur d’anglais, s’efforce de les comprendre en les faisant travailler sur Gatsby le Magnifique pour les préparer à devenir enfin adultes. Ce premier roman ensorcelant, aux accents de Bret Easton Ellis, est d’une grande subtilité littéraire. Les faiblesses, les passions, les désarrois et les chagrins d’une adolescence sans repères habitent cette fiction à la fois émouvante et glaçante.

Alors, que cette lecture fut fastidieuse pour moi … Ceux qui me suivent sur Instagram l’on remarqué, je suis resté presque trois semaines sur ce roman. Pourtant, franchement si tous les chapitres étaient de la même trempe que le premier et le dernier, je suis certain que j’aurais passé de super moments.

Je vais donc essayer de vous expliquez ce que j’ai pensé de ce livre, tout d’abord l’intensité ressentie lors de la première partie, qui pose les bases de toute l’histoire et qui ma donnée envie de m’engouffrer à fond dans ce roman. Et là, patatras !!! Des longueurs et des longueurs, des chapitres basés sur un élève puis sur un autre, avec des retour dans le passé sans arrêt. Franchement, c’est ce qui m’a perdu, j’ai continué à lire, mais que ce fut difficile. En plus la seule élève qui pour moi avait un énorme potentiel et que j’aurais vraiment aimer suivre a complètement été mise de côté. Jusqu’à ce fameux dernier chapitre qui comme la première partie est une petite merveille de littérature.

Alors, oui, les sujets abordés dans ce romans, sont d’actualité et m’intéressent pas mal, mais malheureusement la construction de l’histoire m’a gâchée le plaisir. Après pour vous parler un peu plus concrètement de ce livre, c’est typiquement ce que l’on peut imaginer de certaines villes américaines, des parents plutôt fortunés, un lycée dont le sport et la popularité sont des facteurs de succès, des professeurs qui ne sont que des enseignants … Rajouté à cela les réseaux sociaux, la drogue, l’alcool et le sexe, vous obtenez des bombes à retardement et des enfants et adolescents paumés.

J’ai apprécié, Molly, la jeune professeur d’anglais qui plus qu’enseigner a voulu essayer de connaître ses élèves et de les tirer vers le haut de leur prouver qu’ils n’étaient pas que ce que leurs parents avaient décidé qu’ils soient, mais qu’ils étaient des êtres à part entière capable de faire leurs propres choix et de prendre leurs destins en main. On nous explique à la fin que si les élèves finissent comme cela fini dans le livre c’est en partie à cause de ce qu’il se passe dans la première partie. Alors, oui, je pense sincèrement que vivre ce qu’ils ont vécus change la vie, mais dans ce roman, je trouve que ce n’est pas assez développé à part bien entendu pour l’une d’entre eux.

Ce roman parle de harcèlement moral à travers les réseaux sociaux, ce thème est super intéressant mais malheureusement, pour moi je pense que l’auteur est passée à côté.

Dur de vous le recommander, mais je pense vraiment que ce roman peut plaire et a dû plaire donc surtout n’hésitez pas à partager avec moi vos avis.

Ma note : 03 / 10

Chronique initialement parue le 22 octobre 2017


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s