Et si c’était vrai …

Titre : Et si c’était vrai …

Auteur : Marc Levy

Édition : France Loisirs

Parution : 2000

Nombre de pages : 232

Lauren est dans le coma, c’est indéniable. Mais elle est aussi dans le placard d’Arthur, un peu comme un fantôme, cela est tout aussi indéniable… Arthur, en tout cas, est bien obligé de l’admettre : il la voit, l’entend, la comprend et finit même par l’aimer. Mais que peut-on espérer d’un fantôme que l’on est le seul à distinguer ? On ne tombe pas amoureux d’un mirage, on ne force pas son meilleur ami à dérober une ambulance pour kidnapper un corps dans le coma, on ne ment pas à la police pour sauver une ombre, et pourtant…
Marc Lévy signe ici un premier roman particulièrement grisant, qui s’amuse du lecteur et de ses certitudes, toujours avec légèreté : comme Arthur, on se laisse prendre au jeu de Lauren, et comme lui, on finit par se dire, entre deux rebondissements : Et si c’était vrai….

Voilà donc ma chronique de mon deuxième Marc Lévy et du coup du premier roman écrit par cet auteur. J’ai pioché ce livre dans ma bookjar, et bien m’en a pris j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture.

Une phrase simple que l’on découvre sur la quatrième de couverture de l’édition France Loisirs résume parfaitement mon ressenti à la fermeture de ce roman, alors je me permet de la citer :

« Vous apprécierez toute la magie de cette jolie histoire à condition d’avoir un cœur pur et une âme simple. »

Télé-Journal

Car oui cette jolie histoire, cette romance nous entraîne aux côtés d’Arthur et Lauren qui vont vivre une histoire d’amour complètement inédite et véritablement impossible.

Lauren est une jeune femme qui va tomber dans le coma suite à un accident de voiture. Arthur est lui un architecte qui va découvrir dans un des placards de son appartement Lauren. Il est le seul à la voir et à l’entendre. Elle peut lui parler, elle n’est plus seule … Voilà comment commence cette histoire.

J’ai bien aimé la relation entre les deux personnages principaux, les dialogues entre eux et les différentes joutes verbales qui donnent un peu d’humour.

J’ai un peu moins aimé l’entré en scène du policier, même si par la suite il s’est bien incorporé à l’histoire, au début j’ai eu l’impression d’être dans un autre roman, limite un roman noir à l’américaine.

A part ce point j’ai globalement bien aimé ce roman qui nous parle d’amour, qui nous fais réfléchir sur le moment présent et qui explore l’âme. C’est peu exploité dans le roman mais le sujet sur l’acharnement thérapeutique est aussi intéressant.

En tout cas, je conseil ce petit roman, et surtout si vous ne connaissez pas Marc Lévy commencez par celui-ci.

Ma note : 07 / 10

Chronique initialement parue le 24 janvier 2017


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s