Le Veilleur des songes

Titre : Le Veilleur des songes

Autrice : Elisabeth Larbre

Édition : Fauves

Parution : Le 21 octobre 2020

Nombre de pages : 280

Une nuit d’automne, les habitants d’un charmant village se trouvent confrontés à un drame aussi terrible qu’inattendu. Dès lors ce joli cadre champêtre va devenir malgré lui le théâtre de lourdes révélations. Par la bouche et les yeux d’un mystérieux narrateur, le lecteur se voit entraîné au fin fond de cette campagne secouée par les secrets bien gardés de ses habitants. Chacun tisse sa toile et très vite la vie de tous se mêle et s’entremêle. Un couple se déchire, un ado à l’esprit fragile et pervers fait les quatre cents coups, un paysan aux mœurs inavouables se confronte à un capitaine de gendarmerie, un jeune veuf solitaire, ivre du matin au soir, devient pour tous ou presque la cible parfaite…

Je tiens à remercier Elisabeth Larbre et les éditions Fauves pour l’envoi de ce roman.

Dans ce roman, le second de cette autrice, nous faisons la connaissance d’un narrateur omniscient, j’ai trouvé cette idée très originale et cela amène une réelle proximité entre le lecteur et le conteur, ce veilleur des songes qui observe sans pouvoir intervenir la vie dans ce village de campagne. Il y a un vrai côté nature dans ce roman qui forcément m’a plu.

Ce roman est un savant mélange de polar et de drame social, tout commence avec un banal accident de voiture mais cela va entraîner toute une communauté dans une sorte de spirale infernale. Le rythme est bien mené, l’écriture est fluide et l’on suit l’enquête avec plaisir. Un gros point fort de ce roman selon moi c’est la psychologie des personnages… Elisabeth Larbre a imaginé des personnages qui ont tous pour une raison ou une autre une extrême solitude en eux. J’ai adoré Linda et Clément par exemple.

Ce roman se lit comme un conte, une sorte d’histoire qui nous retourne le cerveau jusqu’à la toute fin. Cela m’a un peu fait l’effet, vous savez, d’être un jeune, parmi d’autre assis autour d’un vieux monsieur qui nous conterait une histoire. J’ai vraiment bien aimé cette lecture qui sort de l’ordinaire.

Ma note : 08 / 10

Chronique initialement parue le 17 janvier 2021


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s