Poudre blanche Sable d’or

Titre : Poudre blanche Sable d’or

Auteur : Matthieu Luzak

Édition : La Manufacture de Livres

Parution : Le 2 septembre 2021

Nombre de pages : 192

Le premier est un journaliste sans passion qui travaille pour un média de seconde zone. Vie de couple pourrie. Une fille née d’un plan d’un soir. Perspective zéro. Un bon joint au petit-déj pour oublier que les journées n’annoncent rien de neuf. Le second sort de taule. Des combines et suffisamment de relations pour faire son trou dans la cité. De la coke pour égayer le quotidien, juste ce qu’il faut. Les voici partis pour quelques jours entre potes à Malaga, histoire de décompresser. Le cadre n’est pas au top, mais au moins, ils pourront parler entre hommes. Et justement à Malaga, il y a quelques années, Farid a monté un sacré coup. De ceux qui réussissent et qu’on ne raconte pas trop. De ceux que les journalistes ne traitent pas et qui pourtant en disent long.

Dans ce premier roman, Matthieu Luzak nous propose d’accompagner dans leur virée des types qui racontent une société sans avenir et résolument contemporaine. À la manière des lyrics d’un rap cru, il nous livre les rêves et les drames des désillusionnés du XXIème siècle.

J’ai reçu ce livre lors de sa sortie pour la rentrée littéraire de septembre. Je tiens d’ailleurs à remercier les éditions La Manufacture de Livres pour leur confiance. Chose que j’ai découvert en ouvrant ce livre, c’est que l’auteur est d’Orléans près de chez moi.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce court roman, même la quatrième de couverture peut laisser perplexe. Et bien, ce fut une très belle surprise.

Matthieu Luzak a parfaitement réussi à mélanger biographie, autobiographie et fiction. Il y a beaucoup de point commun entre lui et son personnage qui se prénomme également Matthieu. Il y a beaucoup de force dans ce récit, l’écriture de Matthieu Luzak est moderne et rythmée, un peu à l’image des morceaux de rap qu’il écoute. C’est frais, cela change et fait du bien.

Du bien, oui, car dans son roman Matthieu Luzak nous conte un monde et un milieu tellement peu évoqué dans les livres. Un monde de banlieue où les trafics sont monnaie courante et où le danger est présent à chaque coin d’immeuble. Mais également quelque chose encore plus rarement évoquée, la condition précaire des journalistes qui ne percent pas, qui n’ont pas de relations.

En tout cas, vraiment une très belle lecture, très originale. Pour un premier roman, c’est vraiment fort.

Ma note : 09 / 10

Chronique initialement parue le 17 décembre 2021


3 réflexions sur “Poudre blanche Sable d’or

    1. Coucou,
      Ce n’est pas ton abonnement qui a sauté c’est que j’ai créé un nouveau blog.
      Je suis en train de transférer toutes mes chroniques sur celui-ci et terminer le design.
      C’est pour cela que je n’ai pas encore communiqué dessus 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s