Les Grandes Marées

Titre : Les Grandes Marées

Auteur : Jim Lynch

Édition : Gallmeister

Titre original : The Highest Tide

Traducteur : Jean Esch

Parution : Le 4 janvier 2018

Nombre de pages : 352

Le jeune Miles, qui n’a que treize ans, sort souvent de chez lui en secret pour explorer les eaux de la baie de Puget Sound, dans l’Etat de Washington.
Une nuit, à marée basse, il découvre une créature marine rarissime échouée dans la vase. Il devient alors la vedette locale, harcelée par des gens étranges, qui s’interrogent : est-il un observateur, un garçon intrépide ou encore un prophète ? Mais Miles a bien d’autres préoccupations. Il doit prendre soin d’une vieille dame un peu médium et empêcher le divorce de ses parents, sans oublier son ancienne baby-sitter, qu’il tente maladroitement de séduire…
Au cours de cet été pas comme les autres, il va apprendre à décrypter les mystères de la vie et ceux de la mer.

J’ai reçu ce roman dans le cadre de mon partenariat avec Gallmeister que je remercie encore une fois pour les ouvrages qu’ils me permettent de lire et pour leurs publications qui permettent aux lecteurs de se projeter à travers L’Amérique et à travers les époques qui l’ont construite. Ce roman, Les grandes marées sort en librairie  dans la collection Totem le 4 janvier 2018, mais il a déjà été édité par d’autres maisons d’éditions il y a quelques années sous le titre À marée basse.

Avec ce roman, nous allons suivre durant un été le jeune Miles O’Malley âgé de treize ans et passionné du monde aquatique. J’ai adoré cet adolescent qui est un peu plus intelligent que la moyenne, mais est surtout très observateur ou peut-être très imaginatif. Pendant ces grandes vacances, tout autour de lui va être chamboulé, l’océan, ses parents sur le point de divorcer, les personnes qui sont importantes pour lui, sans oublier le fait qu’il grandit et que certaines choses comme l’amour et le sexe commencent à le titiller.

Nous allons donc vivre avec Miles tous ces chamboulements et l’accompagner pendant ces deux mois. Ce roman, est écrit un peu à la manière d’un conte j’ai trouvé ou comme dit sur la quatrième de couverture comme une fable. Il y a un peu de « magie » dans cette histoire qui est simple mais tellement belle. Elle nous colle le sourire et en même temps nous fait réfléchir sur la vie et la façon que chacun décide de la vivre. C’est un beau livre, une très belle histoire accessible à tous. Les grandes marées à également pour thème, la nature et la façon dont l’humanité l’appréhende, la leçon que l’on peut en tirer est que la nature est plus forte que l’homme et que l’on aura encore et toujours à apprendre d’elle alors respectons la.

Alors, si vous voulez passer un bon moment avec un roman plein de bonne humeur, de générosité et d’amour pour la vie n’hésitez surtout pas et j’espère que comme moi une fois ce roman terminé vous vous direz qu’il est passé vite cet été …

Ma note : 09 / 10

Chronique initialement parue le 31 décembre 2017


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s