Harry Potter et l’Enfant Maudit

Titre : Harry Potter et l’Enfant Maudit

Autrice : J.K. Rowling

Édition : Gallimard

Titre original : Harry Potter and the Cursed Child

Traducteur : Jean-François Ménard

Parution : Le 1er septembre 2016

Nombre de pages : 352

Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Qu’est-ce que j’ai pu avoir peur avant de lire ce livre, peur car c’est une pièce de théâtre et donc écrit comme tel. Peur aussi de ne pas retrouver le Harry Potter que j’ai adoré dans mon enfance à la lecture de ses aventures. Peur aussi de passé complètement à côté parce que j’ai vieilli et que je ne savais pas si j’allais réussir à re-rentrer dans cet univers magique.

Je peux vous dire que toutes mes peurs ont été vite balayées, j’ai commencé ma lecture un dimanche en début d’après-midi et je l’ai fini en fin de la même après-midi. J’ai juste complètement adoré cette nouvelle histoire et j’ai vraiment eu la sensation de me retrouver quelques années plus tôt lors des lectures des tomes précédents avec la même envie de tourner les pages et de vivre l’histoire à fond.

Donc, oui c’est un énorme coup de cœur pour moi. Il y a tellement de choses de bien faites dans cette nouvelle histoire, d’abord Harry lui-même et Ginny j’ai apprécié de les découvrir plus vieux, ils ont vieillis en même temps que moi donc du coup je me sent proche d’eux. Il y a aussi Ron et Hermione et également Drago Malefoy. Cela fait réellement plaisir de les retrouver tous. Mais il y a aussi les petits nouveaux, leurs enfant, Albus et Scorpius qui sont vraiment mis en avant dans cette histoire, même si nous découvrons aussi Rose et James.

J’ai adoré le personnage de Scorpius, qui ne ressemble en aucun point à son père, il est cool je trouve et donne vraiment envie de l’avoir comme pote. Albus est lui plus complexe, il me fait pensé un peu à son père Harry lors de sa cinquième année à Poudlard, il est un peu paumé et se trouve vraiment alourdi par l’héritage familiale.

Le fait que cela soit une pièce de théâtre facilite aussi cela, mais le rythme est vraiment soutenu et l’on dévore les pages les unes après les autres pour connaitre la suite. J’ai bien aimé l’intrigue de cette aventure que j’ai trouvé assez originale.

Je ne vais pas vous spoiler, mais une scène est pour moi juste parfaite, le retour de toute la bande à Godric’s Hollow. C’est juste génial et m’a donné envie de me refaire toute la saga en film. D’ailleurs, en parlant de film, ce livre à vraiment un fort potentiel cinématographique, je pense que lorsque cette histoire sortira en film fera un véritable carton.

Vous l’aurez compris, un coup de cœur pour moi et un retour dans mes jeunes années de lecteur. Je recommande à tous, et n’ayez pas peur de la pièce de théâtre, cela se lit très bien.

Ma note : 10 / 10

Chronique initialement parue le 5 décembre 2016


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s