Les Hiérarchies invisibles

Titre : Les Hiérarchies invisibles

Auteur : Cyril Torrés

Édition : La Manufacture de Livres

Parution : Le 10 octobre 2019

Nombre de pages : 244

Berg s’est réfugié à Shanghaï depuis qu’un scandale a mis fin à sa vie politique. Mais nous sommes à l’heure de la course acharnée aux matières premières, de la surpopulation, du réchauffement climatique, des mouvements de populations incontrôlés. Et dans ce contexte, le retour de Berg pourrait devenir une option envisageable. Févril est envoyé à Shanghaï pour étudier la situation du politicien, la fiabilité de ses convictions écologiques, explorer ses limites, mesurer ses failles. Mais au fil de l’entretien, le jeune homme se trouve de plus en plus fasciné par son interlocuteur et comprend que les enjeux à l’œuvre ne sont probablement pas ce qu’il paraît.
Roman troublant et hypnotique, Les Hiérarchies invisibles met en scène le parcours d’un homme politique exilé et peut-être visionnaire.

Troisième roman que j’ai la chance de lire et de chroniques grâce à mon partenariat récent avec La Manufacture de Livres, que je remercie encore une fois.

Cyril Torrés avec Les Hiérarchies invisibles nous propose un roman très politisé, une image de la société actuelle, un point de vue que j’ai trouvé très négatif sur le monde d’aujourd’hui. Alors, pour commencer, je dois avouer que je ne suis pas certain d’avoir tout compris à ce roman. Je crois également que je n’ai pas compris où l’auteur voulait aller.

Je suis assez septique avec ce roman, j’ai trouvé l’écriture pesante avec énormément de longs monologues alourdissant ma lecture, mais en même temps, c’est un roman que j’ai lu assez vite. Il y a des idées et des réflexions vraiment intéressantes, mais noyées dans l’ensemble, cela m’a un peu perdu. Par exemple celles sur l’écologie, sur le partage des richesses et sur l’égalité entre le Nord et le Sud.

Bon cela ne l’a pas fait pour moi avec ce roman, c’est dommage, mais cela arrive de temps en temps. Par contre je serais curieux d’avoir d’autres avis, alors n’hésitez pas à me dire ce que vous en aurez pensé.

Ma note : 05 / 10

Chronique initialement parue le 24 novembre 2019


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s