Mon mari

Titre : Mon mari

Autrice : Maud Ventura

Édition : L’Iconoclaste

Parution : Le 19 août 2021

Nombre de pages : 349

C’est une femme toujours amoureuse de son mari après quinze ans de vie commune. Ils forment un parfait couple de quadragénaires : deux enfants, une grande maison, la réussite sociale. Mais sous cet apparent bonheur conjugal, elle nourrit une passion exclusive à son égard. Cette beauté froide est le feu sous la glace. Lui semble se satisfaire d’une relation apaisée : ses baisers sont rapides, et le corps nu de sa femme ne l’émeut plus. Pour se prouver que son mari ne l’aime plus – ou pas assez – cette épouse se met à épier chacun de ses gestes comme autant de signes de désamour. Du lundi au dimanche, elle note méthodiquement ses « fautes », les peines à lui infliger, les pièges à lui tendre, elle le trompe pour le tester. Face aux autres femmes qui lui semblent toujours plus belles, il lui faut être la plus soignée, la plus parfaite, la plus désirable.
On rit, on s’effraie, on se projette et l’on ne sait sur quoi va déboucher ce face-à-face conjugal tant la tension monte à chaque page. Un premier roman extrêmement original et dérangeant.

J’ai lu ce roman pour La Pause autour d’un Livre organisée par mon école. C’est clairement un roman que je n’aurais jamais lu sans cela. Quand j’ai annoncé que j’allais lire ce livre, j’ai eu beaucoup de retour comme quoi cela avait été une superbe lecture et qu’il y avait pas mal d’humour. Et bien pour le coup, pour moi, cela n’a pas été du tout une lecture agréable.

Premièrement, je n’ai trouvé aucun humour dans ce roman. Ensuite, pour moi, cette histoire est extrêmement malsaine, elle m’a rendu mal cette lecture. La femme et son mari m’ont parus très antipathiques, pourtant, pour ce dernier, à un moment, j’aurais presque pu avoir de la sympathie, mais là, le twist final est venu tout gâcher.

Si cette fin est une bonne surprise pour beaucoup, pour moi, c’est la pire fin qui aurait pu être trouvée.

J’ai également entendu que ce roman est noir, ce qui aurait pu me plaire, me direz vous… Mais même pas, j’ai trouvé que l’autrice n’allait jamais au bout du truc. Ce qui aurait pu faire penser ce roman dans la bonne direction selon moi, c’est que lorsque la femme en avait l’occasion, qu’elle balance son mari par la fenêtre. Là cela aurait été noir, là on aurait été au bout de l’idée, là cela aurait donné un roman intéressant.

Alors, oui, il y a un côté psychologique dans ce roman, mais une fois encore, je trouve que cela ne va pas assez loin, on effleure la folie, on n’y bascule jamais et c’est vraiment dommage.

Au final, pour moi, cela ne va jamais assez loin dans ce roman, je n’en ai pas compris l’intérêt. Un gros flop.

Ma note : 02 / 10


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s