Là où chantent les écrevisses

Titre : Là où chantent les écrevisses

Autrice : Delia Owens

Édition : Points

Titre original : Where the Crawdads Sing

Traducteur : Marc Amfreville

Parution : Le 20 mai 2021

Nombre de pages : 480

Les rumeurs les plus folles courent sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, en Caroline du Nord. Pourtant Kya n’est pas cette créature sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent. Abandonnée à l’âge de dix ans par sa famille, c’est grâce au jeune Tate qu’elle apprend à lire et à écrire, découvre la science et la poésie. Mais Tate, appelé par ses études, doit partir à son tour. Et lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

J’ai lu ce roman grâce au club de lecture « La pause autour du livre ». J’en suis bien content car sans cela, ce n’est pas certain que j’aurais lu ce livre, et cela aurait été une grave erreur.

Quelle belle rencontre avec ce roman, avec Kya cette héroïne qui m’en a fait penser à plusieurs autres que j’ai beaucoup aimées (Turtle de My Absolute Darling, Nell et Eva de Dans la forêt, Tracy de Sauvage ou encore bien entendu Betty). Kya est marqué par les départs successifs de toute sa famille, à commencer par sa mère. Son père qui lui boit et est violent part et reviens pendant un moment jusqu’à sa fuite définitive. Kya ressent un manque terrible pour sa mère, d’ailleurs, les premiers mois après son départ, elle est toujours dans l’attente de son retour. La relation avec son père est par contre particulière, celui-ci est violent, mais à un moment il crée avec Kya, une vrai relation Père-fille, ce qui ne l’a pas empêché de partir. Imaginez donc l’état émotionnel de cette gamine livrée à elle-même dans le marais.

Le Marais, avec un M majuscule, car dans ce roman, il prend une place primordiale, c’est avec Kya le personnage principal. Pour la jeune fille, il est un père, une mère, un meilleur ami, un confident, un protecteur, un refuge. Mais également une source de chaleur et de nourriture, un endroit pour vivre, pour grandir et pour rêver à plus. Delia Owens écrit magnifiquement bien sur cette nature, c’est extraordinaire. Il y a un message fort et impactant sur le fait que la nature est notre mère à tous et qu’elle est là pour nous protéger alors arrêtons de la détruire. C’est un très bon roman de Nature Writing grâce à ce marais, à son eau et à sa faune et sa flore.

Kya, la fille du marais a 6 ans quand le roman commence et nous allons la voir grandir et apprendre grâce à son marais. La solitude est sa seule compagne jusqu’à ce qu’elle grandisse et que les envies des jeunes filles arrivent, l’amitié, les rencontres et l’amour. Elle va donc faire des rencontres et certaines vont mal se passer. Sa rencontre avec Tate va la marquer pour toujours, j’ai beaucoup aimé ce garçon qui va venir bousculer un peu Kya. De plus le parallèle entre la relation du jeune homme et de la jeune femme avec leurs pères respectifs est vraiment bien trouvé.

La fin du roman est surprenante, mais pour moi elle gâche quelque chose. Je ne vous en dirais pas plus, je ne veux pas vous gâcher vos lectures mais si vous souhaitez en parler, ce sera avec plaisir en commentaires. Juste, pour moi tout du long de ma lecture, j’ai toujours pensé que Kya était pure.

Là où chantent les écrevisses est un roman plein de poésie, de délicatesse et de sensualité, j’ai adoré. Mais Delia Owens glisse également dans son roman de la cruauté, de la peur, du racisme et met en avant les différences. J’ai beaucoup aimé disséminé dans le livre, les poèmes de Emily Dickinson, ma poétesse préférée, mais également ceux de Amanda Hamilton une poétesse fictive qui va se révéler surprenante.

Voilà donc un magnifique roman qui sans cette fin aurait été un très gros coup de coeur. Je vous le conseil à tous.

Ma note : 09 / 10

Lecture terminée le 21 mars 2022


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s