Ce que murmure le vent

Titre : Ce que murmure le vent

Autrice : Amy Harmon

Édition : France Loisirs

Titre original : What the wind knows

Traducteur : Laurent Bury

Parution : Avril 2021

Nombre de pages : 386

Aujourd’hui romancière à succès, Anne a grandi avec les souvenirs d’Irlande de son grand-père Eoin. Alors que celui-lui a toujours refusé de l’y emmener, il lui fait promettre de répandre ses cendres sur le lac de Lough Gill. Émue de découvrir la terre de ses ancêtres, Anne est aussi intriguée par les photos de famille qu’Eoin lui a dévoilées peu avant sa mort. Pourquoi a-t-il attendu si longtemps pour lui montrer Annie, cette arrière-grand-mère avec laquelle elle partage une ressemblance troublante ?
Sur le lac, tout se précipite : entourée soudain par la brume, Anne se retrouve à l’eau. À son réveil, la situation est aussi folle qu’évidente : elle a été projetée en 1921, et ce petit garçon persuadé qu’elle est sa mère n’est autre qu’Eoin. Recueillie par Thomas Smith, le médecin qui élève ce dernier, Anne découvre un pays déchiré par la Guerre d’indépendance, au plus près du danger, mais aussi de l’amour… Retrouvera-t-elle un jour la vie qui était la sienne ?

Voici un livre que je n’aurais jamais lu s’il n’y avait pas eu « La pause autour du livre », le club de lecture d’Exxea.

En lisant le pitch, on ne peut s’empêcher de penser à Outlander la série et les romans à succès. Une femme seule, qui se retrouve catapultée par hasard dans le passé, ce n’est pas ce que l’on peut qualifier d’original dorénavant. Bon, ici, la chose intéressante est qu’Anne ressemble trait pour trait à son arrière-grand-mère et se retrouve pris pour elle par sa famille dont son grand-père avec qui Anne était très proche. C’est un point positif du roman, savoir comment Anne va gérer la situation, pour ne pas chambouler le futur.

Concernant Anne et sa famille, hormis ce que je vient de citer, je n’ai pas trouvé beaucoup d’intérêt dans cette lecture, c’est assez convenu, il n’y a pas de surprise. Je trouve que l’autrice est resté dans une zone de confort, dans ce qui fonctionne pour vendre. La romance que l’on voit venir à 10 000 kms m’a complètement déplue.

Par contre, l’énorme point positif de ce roman, c’est le côté historique. En Irlande pendant une période que je ne connaissait pas. C’est un des pays qui m’attire pas mal et en découvrir sur son histoire fut vraiment un plaisir. Surtout que pour le coup Anne, se retrouve au centre de cette guerre d’indépendance, donc nous vivons le truc de l’intérieur. C’est très bien documenté, j’ai appris beaucoup de chose, c’est excellent.

Si je peux rajouter un petit point négatif, ce serait le fait que je n’ai pas ressenti à travers ma lecture le côté nature de l’Irlande, le vert des paysage, la brume… Il y a quelques passages qui évoque cette nature, mais c’est trop rare pour quelqu’un comme moi qui adore le nature-writing.

Bon dans le club de lecture, j’étais un peu l’ovni à ne pas avoir plus aimé que ça se livre, alors si vous l’avez-lu, votre avis m’intéresse.

Ma note : 06 / 10

Lecture terminée le 29 avril 2022


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s